Arts de l'Himalaya

 

Masque Terai

Masque du Népal, Bois, région du Teraï, XIXe siècle, H : 30 cm

Provenance : ancienne collection galerie le toit du monde, Paris

 

 

Le masque : point de vue symbolique

 

"Le masque est la face divine tel que le voit l'imaginaire, son usage remonte au néolithique et ne s'est pas éssoufflé. Quintessence à sa manière de l'expression psychologique, le masque à la charge de représenter les drames de la vie humaine dans toutes leurs multiplicité et plus singulièrement la quète facinante et ambigue , parfois révélatrice, vers le soi véritable. A mesure qu'il plonge dans ces ténèbres, celui qui le porte devient l'archétype évoqué par le masque.

Loin de seulement dissimuler son porteur, le masque fait fonction de pont, en offrant une hospitalité temporaire aux dieux, il permet au psychisme de faire l'experience des esprits qui symbolisent les ingrédients instinctifs et archétypaux de la personalité. Dressé entre le soi et le monde, le masque est de nature duale, simultanément tourné vers l'interieur et l'exterieur.

Le masque, en tant qu'agent de la métamorphose, autorise un acces rituel à des niveaux d'experience habituellement inaccessible à la conscience, ce qui peut réjouir autant qu'éffrayer. L'aspect terrifiant de certains rites initiatique tribaux, visent à discipliner et à verrouiller les comportement, afin de préserver la stase collective."

Extrait tiré du livre des symboles (Réflexions sur des images archétypales)

 

 

 

 

 

Forme et fond

 

La pureté des lignes de ce masque est unique. Force et douceur se mêlent pour figurer une évidente harmonie dont l'ovale génere l'unité.

La forme étant une merveilleuse cause seconde, elle peut aussi être approchée comme l'incarnation artistique de la question identitaire. Au coeur du propos se trouve le religieux dans son sens étymologique : "religare", relié, relié à, car si il est aisé de se perdre soi même pour devenir un autre et calquer avec un besoin identitaire despotique dont le prestige est le leurre et la racine la peur, il n'en reste pas moins que l'oeuvre d'art, le masque, interpelle la personne dans les profondeurs de l'être jusqu'à un point ou la conscience trouve sa limite sous la forme d'une simple question : "Qui suis je ?"

La réponse appelle une autre forme de pensée ou de conscience, car l'intellect trouve ici sa limite. C'est l'évidence vécue hors de tout contexte et hors des contingences temporelles, une forme alternative du rapport à soi et à la vie, la possibilité de se trouver enfin relié à l'essentiel, mais dans ce merveilleux temple interieur, les mots ne peuvent entrer...

(Ce masque est reproduit en couverture de l'ouvrage publié à l'occasion du Colloque international sur les Masques et arts tribaux de L'Himalaya, au Musée Cernuschi, decembre 2007)

 

 

Masque

Masque du Népal, moyennes montagnes, Bois, XIXe siècle, H : 27,5 cm

 

Masque de l'Himachal Pradesh

 

Alors que je me rendais au parcours des mondes comme tout les ans au début du mois de septembre, je passais un moment devant une galerie de la rue Visconti. Dans ce lieu unique à paris, j'ai pu voir une des plus belles pièces d'arts de l'himalaya qu'il m'est été donné d'admirer. Le masque en question est reproduit sur la couverture de l'ouvrage : "Masques de l'Himalaya", aux éditions 5 continents, Avril 2009", il y trouve une place qui à mon avis lui revient largement. Il s'agit ici d'un masque de même type, la particularité de celui ci, et c'est ce qui en fait à mon sens un chef d'oeuvre parmis ces objets devenus introuvables, consiste en son sourire (caracterisitique commune à ce type de pièce) entrecoupé de quatres espaces laissant entrevoir le vide, ce caractère pariculier relève considérablement la force expressive du masque.

 

 

 

 

 

 

Masque de l'Himachal Pradesh, Bois, région de Kulu, XVIIIe siècle, H : 40cm Provenance : ancienne collection galerie Indian Heritage, Paris

 

Traditions ancestrales

 

La communion avec les morts, porte son regard interieur vers la vie. Du sacré au religieux, ce lien unit les hommes de toutes cultures et de tout temps. Ce témoin puissant que nous appelons aujourd'hui "oeuvre d'art", véhicule cette force unique qui ne peut renvoyer qu'au mystère de la vie...

 

 

 

 

Moyennes Montagnes

 

Masque du Népal, moyennes montagnes, Bois, XIXe siècle, H: 30 cm. Provenance : ancienne collection galerie Le toit du monde, Paris

 

 

Le Tambour De Chaman

 

La finesse du travail fait penser au savoir-faire Néwar.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tambour de chaman XIXe siècle

 

 

Tambour De Chaman

 

Voici un bel exemple de tambour tribal.

 

 

 

 

 

Tambour de chaman XIXe siècle

Masque du Népal, Moyennes Montagnes.

 

 

 

Masque des Moyennes Montagnes du Népal , XIXe siècle

 

La statuaire Népalaise

 

les statues de bois que l'on trouve dans les temples au Népal représentent pour certaines des divinités. On trouve également des représentations de guerriers, mais aussi des éffigies anthropomorphes sur les frontons des habitations et dans des endroits spécifiques proches des champs.

 

 

 

 

 

Népal, Bois, XIXe siècle, H : 40 cm

 

 

La statuaire Népalaise

 

Le style cubiste de cette pièce est particulièrement experssive.

 

 

 

 

 

Népal, Bois, XIXe siècle, H : 40 cm

 

 

 

Le Phurbu : Dague rituelle des Lamas et Chamans

 

Le phurbu est particulièrement emblématique des pratiques rituelles observées dans ces régions himalayennes. On peut voir ici une dague de type Bouddhique, utilisée traditionellement par un moine pour lutter contre les mauvaises influences et ainsi purifier un lieu, une personne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phurbu, bois, H : 22 cm XIXe siècle

 

 

 

Le Phurbu tribal est utilisé de façon relativement identique. Simplement dans ce contexe, le chaman remplace le moine et les symboles dont le phurbu est orné sont différents. On trouvera par exemple plus particulierement sur ces dagues des symboles comme la lune et le soleil ainsi que le trident.

 

 

 

Phurbu, bois, H : 30 cm, XIXe siècle

 

 

 

 

Phurbu, bois, métal, tissus, H : 42 cm, XIXe siècle

 

Phurbu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phurbu, bois, H : 33 cm, XIXe siècle

 

 

On reconnait un Phurbu bouddhique d'une dague tribale par les symboles qui sont d'une part relatifs aux éléments de la croyance bouddhique comme les déités, et plus spécifiquement en détaillant les trois parties de l'objet : le manche, la lame et la tête. Traditionellement ces objets peuvent etre transmis sur plusieurs générations.

Il y a entre les deux types de phurbus une iconographie très variée, représentative de la richesse d' une interconnexion puissante entre les différentes religions et pratiques rituelles au cours des siècles. De ce point de vue le cas particulier du Népal est très intérressant car Bouddhisme, chamanisme et hindouisme se sont influencés mutuellement et reflètent l' expression d'un respect commun des divers traditions religieuses.

 

Phurbu, bois, métal, tissu, H : 23 cm, XIXe siècle

Phurbu, bois, tissu, H : 23 cm, XIXe siècle

 

 

Une forte impression

 

Ce masque est un objet témoin d'une force archétypale dont la simplicitée donne à la forme une grande présence. L'objet fut l'occasion d'un choc artistique et culturel dans le contexte local.

 

 

 

ok

 

Moy Mont

Masque du Népal, moyennes montagnes, Bois, XIXe siècle, H : 43 cm

 

 

 

 

la force du Symbole

 

Voici une pièce particulierement interessante, avec cette pigmentation aux couleurs très symboliques. Rouge Blanc et Noir, évoquent avec cette forme épurée un symbole dont la portée n'est pas sans rappeler les préoccupations plastiques des artistes du début du siecle dernier, de paul Klee à Matta en passant par Giacometti et Picasso, les fauves et les expressionistes allemands et bien sur les surréalistes ont tous montré un interret marqué pour ces arts dits tribaux. Le sujet est merveilleusement bien traité dans cet ouvrage qui devient difficile à trouver : "Le primitivisme dans l'Art du 20e siècle" sous la direction de "William Rubin" aux éditions flammarion.

Ce masque est reproduit dans le catalogue de l'exposition : "Masques de l'Himalaya", aux éditions 5 continents, Avril 2009.
 

Masque du Népal, Bois, XIXe siècle, H : 23 cm

 

 

 

La région du Spiti

À la frontière du Tibet, et au nord-est de l'Himachal Pradesh, la région du Spiti est l'une des zones les plus isolées de l'Inde. Difficile d'accès, depuis son rattachement à l'Inde en 1941, la région à été classée zone tribale. Isolé au milieu des montagnes, le Spiti conserve des traditions anciennes ou bouddhisme et croyances chamaniques ont gardé un aspect cultuel spécifique à cette région.

 

 

Masque de l'Himachal Pradesh, Région du Spiti, Bois, XIXe siècle, H : 43 cm, Provenance : ancienne collection galerie Indian Heritage, Paris

 

 

Masques de L'Himachal Pradesh

 

Situé au nord de l'Inde, l'Himachal Pradesh est un État les masques ont une importance centrale pendant les fêtes. Celles de Phagli incarnant le riche héritage de la culture indienne, sont particulièrement importantes. Ces évènements religieux et festifs, rassemblent de nombreuses personnes.

Ce masque est reproduit dans le catalogue de l'exposition : "Masques de l'Himalaya", conçue par la fondation Bernard et Caroline de Watteville, paru aux éditions 5 continents, Avril 2009. Commissaire de l'exposition : "François Pannier"

 

 

Masque de Kulu

Masque de l'Himachal Pradesh, Bois, région de Kulu, XIXe siècle, H : 40cm Provenance : ancienne collection galerie Le toit du monde, Paris

 

Masque de Protecteur

 

Masque de protecteur à l'aspect farouche, le front orné du troisième oeil, surmonté de cinq têtes de mort très finement sculptées. Utilisé pendant les danses du Cham, dans les monastères bouddhiques Tibétains, le caractère exceptionnel de ce masque tient dans la finesse particulière dont les têtes de morts ont été sculptées et la présence d'une intensité remarquable destinée à éffrayer les ennemis de la religion.

 

 

 

Protecteur

Masque du Tibet, XIXe siècle, H : 33cm. Provenance : ancienne collection galerie le toit du monde, Paris

Art sacré

"Les styles du sacré se refusent à imiter la vie, exigent de la méthamorphoser ou de la transcender. Imposant à tout ce qu'ils figurent un invincible univers légendaire, ils sont aux arts qui les suivent ce que sont les prophètes au romanciers...Notre civilisation est devenue aussi ignorante de la voix chrétienne que des constellations légendaires et des arbres sacrés..."

André Malraux

 

 

Quelques oeuvres sont en vente

 

Pour les amateurs je propose sur demande quelques objets d'art (pour l'essentiel des masques) en procédant dans un premier temps par mail. Les oeuvres sont pour certaines visibles à mon domicile en région parisienne.

 

Point de vue

 

De tous les arts dits primitifs, premiers ou tribaux, ceux de l'Himalaya sont certainement les plus impressionnants. Les conditions de vie dans ces régions si dures d'accès, ont forgé un génie qui s'exprime dans l'art sculpté d'une façon absolument unique. L'ame si particulière de l'Asie dont le génie religieux se manifeste comme une science de l'esprit, semble échapper au paradigme analytique occidental. Les manifestations particulières de ces réalités s'incarnent avec une force exemplaire dans ces arts sacrés dont l'homme est finalement l'objet.

 

Cordialement

Médéric Métayer

 

Contact

 

 

Accueil

Liens

 

Arts premiers, Arts de l'Himalaya, Art tribal, Toit du monde, Art primitif, Art et chamane, Népal, Tibet.